Là Haut

Pour moi voici le premier rendez-vous avec BRICABOOK, un atelier d’écriture.

J’ai déjà participé aux ateliers d’écriture de Fanny où elle nous proposait d’écrire un texte à la suite d’un extrait de livre qu’elle choisissait, mais Fanny a dû arrêter et au travers elle j’ai fait la connaissance d’une autre chouette fille qui nous propose cette fois d’écrire un texte en partant chaque semaine d’une photo imposée. Vous pouvez la retrouver sur son blog http://www.bricabook.fr

Voici la photo de la semaine :

roue-concorde-atelier-231-1

Et voici ce qu’elle m’a inspiré, voici mon texte :

Là haut

Etourdie par la nouvelle, blessée dans mon corps

Mon coeur ébranlé, la tête me tourne

Nausée de cauchemar

Je me sent tout à coup déchirée, abandonnée, seule au monde, sans avenir

Mes espoirs étaient en Lui, avec Lui, Il me l’avait promis, du moins laissé entrevoir

J’y ai cru comme une jeune première, étourdie dans ses bras, la chaleur de ses lèvres

Revenir en cet endroit, sur les pas échangés, parmi la foule l’espérer

Les lumières scintillent comme le plaisir d’être auprès de Lui, je voyais les étoiles même le jour

La musique, le bruit des autres, me déstabilise comme un alcool fort

Les rires aux éclats, les mains entrelacées, les filles qui tressaillent dans leurs bras

Je me vois encore, je me sent là comme tout proche de Lui, je Le crois pouvoir surgir

Je tourne sur moi-même, la ronde folle dans ma tête, je cherche un point d’attache pour un nouveau départ

Je ne sais si je veux y croire encore ou tout oublier

La grande roue face à moi comme le bout du tunnel

Me laisser porter, balancer, caresser par la brise légère, attraper le vertige

Ne pas regarder en bas mais bien droit devant moi

Revoir au loin, si loin, là où mes yeux ne peuvent s’arrêter et me sentir à nouveau pétiller

L’espoir est là, tout au loin, quitter ce lieux, ne plus chercher à ressentir le vécu déjà

Me laisser m’emporter pour mieux revenir, les pieds sur terre, sécher mes larmes et sourire comme elles autours de moi, si joyeuses

Ressentir la folie de la fête, me noyer dans la foule, ils me regardent tous, leurs pas s’ouvrent devant moi pour me laisser passer comme si j’avais gagner le gros lot de la soirée

Je suis revenue ici pour imaginer Le retrouver, Le respirer à nouveau en moi et me voilà libérée

La grande roue m’a fait tourner la tête, elle m’a joué de son charme, elle m’a sorti le grand jeu du tourbillon et des étincelles

La grande roue est le manège de tous les espoirs, en douceur elle vous mène haut vers le ciel, juste au-dessus de la vie, elle vous montre à l’horizon le champ des possibles.

Publicités

11 commentaires sur « Là Haut »

  1. Très joli texte sur la déception amoureuse d’une jeune femme.
    Nous devrions se faire rencontrer nos personnages, tu ne crois pas ? 😉 Qui sait, ils pourraient oublier ensemble leur chagrin d’amour et leur tristesse.

    J'aime

    1. Oh merci Adèle d’être venue me lire, c’est ça qui est chouette dans ce genre d’échanges, c’est que nos histoires peuvent se croiser et pourquoi pas nos personnages du coup on en referait à l’infini d’autres jolies histoires 🙂 Biz A bientôt

      J'aime

    1. Merci beaucoup de m’avoir lu et je suis contente que tu aies pu apprécier ce texte 🙂 Je te rassure, la jeune femme s’en est totalement remise et file le parfait bonheur depuis plusieurs années 🙂 Biz et à bientôt

      J'aime

  2. Le champ des possibles, oui, c’est bien ça ! Et surtout, ne jamais jamais croire que notre vie repose sur un seul être. (sauf ses enfants, mais ça, c’est mon côté louve qui parle !)

    Bienvenue, j’espère que tu as aimé ! Au plaisir de te recroiser la semaine prochaine. 🙂

    J'aime

    1. Merci d’être venue me lire et j’adore me balader parmi vous, c’est très enrichissant et divertissant 🙂 et ne t’inquiètes pas je ressent aussi ce côté louve et cette semaine je vais être mamie pour la première fois donc je te dit pas le chamboulement de sentiments j’ai trop hate 🙂 Biz et à bientôt

      J'aime

  3. Quelle surprise ! ton texte est comme un écho à ce que j’ai vécu il y a plusieurs années en Bretagne, une douleur comparable, et puis ce vent de liberté qui éclate et vous emmène loin, très loin. Un beau texte où les mots roulent à l’aise et forment de belles images. à bientôt donc …

    J'aime

    1. Ah mais c’est moi qui te réponds « quelle surprise ! » enfin je suis triste de savoir que cette aventure mélancolique te sois arrivé aussi, mais que tu l’ai vécu et chez moi ici en Bretagne Waou ! (d’ailleurs tu es en Bretagne ?) Merci de m’avoir lu et ravie de vous lire et d’être parmis vous, vos textes sont de doux moments 🙂 Biz

      J'aime

      1. De rien, nous avons beaucoup de plaisir à écrire, et la formule choisie par Leiloona me convient tout à fait. En Bretagne je vivais entre Lorient et Saint-Malo, c’est pour cela que « bisquine56 » m’a interpellée. Je vis en Dordogne depuis 11 ans. Bien à toi et à bientôt

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s