Ainsi va la vie

Life

Il y a un bon moment que je ne suis venue écrire ici une gribouille, que je ne suis venue vous parler et cette fin d’année qui arrive demain me donne envie de répondre avant que l’on me pose la question : non je ne fais jamais de liste de bonnes résolutions.

Cette année a été laborieuse dans le monde entier, les hommes manquent de bienveillance et de discernement, la terre ne me semble plus tourner rond.

Les guerres et les haines ne cessent, l’homme ne semble tirer aucune leçon de ses erreurs, on revient toujours à ce que l’homme se croit comme le nombril du monde, à tout vouloir régir et posséder sans rien partager. Aucune gratitude, ou si peu. Et pour ce qui est de prendre de bonnes résolutions pour améliorer la catastrophe, l’homme juge et critique les efforts des autres en ne sachant pas lui-même faire ou proposer mieux.

L’homme prend tout pour acquis, l’homme dispose de tout avec extravagance et à crédit, en grignotant trop largement ce que nous devrions entretenir pour les générations du futur.

Au milieu de tout ceci, mes petits malheurs me semblent bien légers, je ne m’en plaindrais donc pas par respect pour ceux qui souffrent plus et qui ont tout perdu.

Je peux tout de même dresser un léger bilan sur mes décisions et sur mes actes, histoire de m’encourager à poursuivre les efforts.

  • Je me suis enfin décidé à me mettre à l’écriture
  • Je prend enfin des cours de peinture
  • Je suis assidue dans mes séances quotidiennes de méditation, surtout le matin au réveil
  • Je suis assidue dans mes séances de yoga
  • J’ai approfondi ma transition alimentaire puisque depuis deux ans que je suis passée au végétarisme je suis maintenant végan
  • J’ai approfondi mes engagements pour l’environnement, en poursuivant mes actions de ramassage de déchets avec ma famille sur les plages, en réorganisant nos efforts à la maison pour aller vers une conduite presque zéro déchet
  • Je poursuis mon engagement auprès du centre de  protection de la faune sauvage en étant passée de simple bénévole à administratrice
  • Je me suis engagée avec la LPO pour faire le relais d’acheminement d’animaux en détresse
  • Nous avons mis en route une nouvelle façon de gérer notre jardin, ce petit bout de nature en total respect avec la faune et la flore ce qui nous a vallu d’être maintenant rescencé comme oasis nature auprès de l’association Humanité Biodiversité
  • Je suis passée de membre de soutien L214 à membre actif en agissant sur le terrain auprès du public pour informer sur la maltraitance animal, la possibilité de végétaliser son alimentation pour cesser ces massacres, pour les bienfaits de sa santé et pour les bienfaits de notre planête puisque cela contribuerait à aténuer la faim dans le monde et l’effet de serre

Cette année, le plus marquant des évènements est que je suis devenue pour la première fois grand mère d’un petit bout chou, que notre famille s’est vu transformé dans son fonctionnement, on a comme une grande mission maintenant, celui d’être toujours là pour lui et de l’accompagner.

Pour cette nouvelle année qui arrive, je ne fait donc aucune prédiction car je n’ai aucun pouvoir sur ce qui pourra se produire, je vis ici et maintenant, le plus important est d’être bien là dans ce que je dis et fait à chaque moment, en veillant à la plus grande gratitude et à la plus grande bienveillance.

Se torturer du passé ne sert non plus à rien, il n’y a de regret à avoir pour rien, il faut juste avoir le bon regard pour mieux agir tout de suite.

On est ce que l’on veut être et non pas ce qu’on aurait pu être ou ce que les autres voudraient que l’on soit (là je t’ai perdu c’est ça ? 🙂  )

Il ne sert à rien de reporter le mal sur les autres, de juger, ni de condamner. Il faut avoir le bon regard sur soi-même pour définir sa propre ligne de conduite et seulement là, on peut voir si l’on peut proposer son aide ou non dans tel ou tel domaine.

On me reproche souvent de passer beaucoup de temps pour la cause animal. Je n’en suis pas moins atteinte des malheurs que les hommes s’infligent à eux même, car il est bien question de cela, à part biensûr les catastrophes naturelles, tout ce qui nous arrivent est de notre faute.

Soyons vigilant et altruiste. Réfléchissons en nous mettant à la place des autres, des opprimés, pour savoir ce que l’on aimerait que l’on fasse pour nous dans ces cas là, avant de fermer bruyamment nos portes.

Il faut apprendre à être ce que nous devons être et faire en sorte de bien cohabiter.

Soyons dans le présent attentionnés dans nos paroles et dans nos gestes au lieu de regarder en arrière ou de prétendre savoir ce qui se passera demain.

Ne faites pas de listes de bonnes résolutions qui ne sera pas tenue, soyez là tout de suite vous-même, faite le point pourquoi pas, et corriger ce qui vous blesse pour être heureux. Par votre sourire vient celui des autres et là c’est déjà un grand geste de don.

Namasté et je vous souhaite une douce et nouvelle année 2017 et je vous remercie d’être présent auprès de moi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s