Comme si de rien n’était

9e5fe5a78a8d751c837f9d027910edd6

J’ai suspendu le temps l’autre jour pour mieux revenir sur terre

Calculer le poids des mots, mesurer la loi des choses

Calmer les heures, mettre de la distance

Feutrer les coeurs, sécher les larmes

Oublier la douleur, s’émerveiller des joies ailleurs

Faire traîner au loin ce moment où l’on revient

Espérer le retour si attendu

Renaître l’émotion du manque

Chuchoter les regrets

Effleurer à nouveau les gestes

Une note suspendue dans le temps qui enrichi et consolide

A ne pas se briser de ne rien trouver finalement au point de départ

N’être joyeux que d’avoir su rêver à la romance des retrouvailles

C’était bon mais tans pis rien ne fût là.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s