Hors de l’eau

23ee19a9b887f4ee7af229e2977f6619

Désolée si ma plume ces temps-ci a la même saveur, je n’arrive pas encore à lui retrouver de l’épice.

Merci à vous de vos témoignages de soutien et d’encouragement, assurance que je me savais dans la normal des sentiments et grâce à votre présence, je me sent revenir peu à peu.

Sentiments encore de nager à contre courant, les éléments se déchainent sans m’accorder une trève.

Une solidarité a témoigner, de toute évidence ébranlée et concernée, il m’en serait presqu’impossible de regarder de plus près ce qui se passe juste à côté de moi.

Je suis partout, avec vous, avec eux mais je me dois aussi d’être ici, nous le devons tous, être encore dans notre vie, combat de surci.

J’essaie de garder la tête hors de l’eau, en posant un instant mes mots sur ces pages.

Je ne trouve pas le temps de m’écouter, mon corps qui me lance ses alarmes de douleurs déchirées, prise dans ce remous inscessant.

La violence dans notre pays, un peu loin de moi et proche de certains de mes amis, de quelques bouts de ma famille ; ma fille qui s’enfonce dans cette dépression étouffée dans une agoraphobie qui date et s’installe, la voir si fragile de ses quatorze ans être rongée de l’intérieur ; mon autre fille qui nous annonce qu’en fait nous nous en étions pas aperçu mais est victime d’un raquette sur le chemin qui la mène au collège ; ma grande endolorie par l’inquiétude et l’insécurité ; Lui l’homme fort de la maison rongé par la colère de cette atteinte à nos liberté de vivre et de nous aimer.

Où vais-je trouver l’énergie pour nager suffisamment longtemps dans le bon sens, la tête hors de l’eau, j’ai pourtant le sentiment de boire la tasse.

Sursauts d’énergie en moi qui se bâtent avec cette nausée qui ne me lache pas.

Envie d’être faible, un temps, juste un temps, mais je ne peux me permettre de m’égarer.

J’ai cette lourde mission de lancer les bouées autours de moi pour qu’ils réussissent aussi à vivre la tête hors de l’eau, en dehors des eaux troubles.

Envie de la emmener loin au soleil, près d’un étang, allongés sur l’herbe à observer le ciel, paisibles près d’un miroir d’eau, voir cesser toute cette néfaste mouvance et revenir au calme réconfortant.

Publicités

2 commentaires sur « Hors de l’eau »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s