Sursaut de vie

massagem-para-bebes-aproxima-maes-e-filhos-54-285
Eveillée usée du corps et de l’esprit, étouffée dans l’horrible incroyable, je me disais bien futile ce matin.
Comment pouvoir méditer, je n’ai su encore le faire et pourtant j’aimerais trouver en moi la force de ce temps nécessaire pour me recentrer sur la vie et donner ce sursaut à l’humanité, à notre pays mortri.
Alors oui j’écris sur un blog, je tisse des liens sur les réseaux sociaux, mais lorsque j’ai entendu la voiture jaune stopper devant ma boîte aux lettres pour y déposer une carte pleine de bienveillance, de créativité faite mains avec du temps, je me suis dit que là était encore un sursaut de vie.
Que oui j’aime ceux qui m’entourent, mes valeurs inestimables et que la technologie m’offre le pouvoir de tisser une toile d’amitié loin autours de moi.
Nous avions prévu une activité joyeuse pour cet après-midi en famille, que nous n’avons pas le coeur à suivre, humbles nous sommes en communion avec la peine de ces familles déchittetées violemment, atteintes dans ce qu’il y a de plus cher, nous resteront ensemble pour nous offrir encore plus notre amour, se réconforter d’être bien là les uns avec les autres, mais dans un partage plus discret.
La vie nous offre mais nous donne aussi du fil à retordre et dans notre inlassable apprentissage, notre maladresse n’est pas en reste.
Des mots sont dits, d’autres sont enfouis. Le temps de l’attente s’installe pour faire presque place à l’oubli et bien tristes sont des sursauts de malheur comme celui-ci pour nous rappeler que l’on existe et que d’autres sont bien là et qu’il ne faut pas rester dans le fragile.
Oui j’ai eu ce sursaut d’inquiétude de reprendre contact, pour me rassurer, égoïstement, et plutôt que de mal me juger, me promettant de ne pas attendre à nouveau ce genre de claque pour réagir.
Je me sent tirailler, ma plus jeune fille est près de moi, à peine éveillée me trouvant devant les médias, comme aveugle pour se protéger de pourtant ce qui l’avait choquée hier soir, je lui laisse le temps de venir m’en paler parce que j’avoue ne pas avoir en moi les mots pour expliquer.
Je dois retrouver dans la journée mes deux autres filles que j’ai su par message très bouleversées, je ne sais pas encore les mots que je vais pouvoir dire, pour ne pas approfondir à mon tour la douleur et l’inquiétude ; elles savent par leurs grands-parents les épreuves de la guerre, mais vous et moi savons que nous nous en sentions bien protégés et ce matin je m’intéroge plus que jamais, cela prend des tournures similaires à l’iréel que je ne sais anticiper.
Pourtant ce sursaut de vie que je remercie dans ma boîte aux lettres sitôt mon réveil, me donne l’espoir en même temps que le soleil qui réchauffe un peu ma peau, dans ce bel automne, loin dans ma campagne, non pas de me sentir à l’abri en me fermant les yeux sur ceux plus exposés parce que je sais que tout arrive, n’importe où.
Il faut prendre ces sursauts de vie, qui nous rappellent que c’est l’amour et l’espoir qui font notre force pour ne pas tout laisser se détruire, se rapprocher encore plus d’autrui en mettant de côté notre orgueil mal placé, crier notre gratitude à la vie, nous guérir de bonnes paroles justes, ne pas oublier mais ne pas perdre de trop de temps sur le passé, ne pas se tourmenter du futur mais bien être vivant là dans le présent, saisir les bons moments qui nous font revenir à nous ce matin, un à un comme un café bien salé après une soirée trop arrosée, une gueule de bois que je m’efforce d’effacer, des mots que je vais tacher de trouver, pour mes enfants, pour ceux que je vais retrouver dans ma classe lundi, pour ces adultes que je vais croisés brisés entre la rage et l’égarement.
Des vies nous sont lâchement prises, il ne faut pas trop attendre d’être atteind pour se souvenir que chaque minute de notre vie, partout dans le monde la vie est prise et que la vie rennaît.

Publicités

Un commentaire sur « Sursaut de vie »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s