Correspondance

mailbox-595854_640
L’envie d’écrire se fait insistante ces derniers temps, et par bonheur, des opportunités s’offrent à moi, toute simple, des petits bouts de vie qui font l’occasion de gratter de la plume.
Il vient de m’arriver une chose super excitante hier !
J’ai rejoins quelques amies (is), des connaissances virtuelles pour le moment, avec lesquels je partage en tout respect, et certains d’entre eux ont eu l’idée de créer un groupe afin que l’on puisse soulager notre nostalgie des jolis courriers dans la boîte aux lettres, plus exactement, des jolies cartes postales.
Sitôt les présentations faites, que plusieurs personnes m’ont demandé en mp mon adresse afin que nous puissions correspondre.
Je suis ravie de les rejoindre dans cette aventure.
Déjà bavarde, voici une nouvelle occasion de parler 🙂
Ma main qui me démange va pouvoir se soulager.
Retrouver le plaisir de créer de jolies cartes personnalisées pour certains, j’ai déjà ma petite idée 🙂
S’amuser dans les papeteries pour dénicher la perle rare, comme lorsqu’on choisit les cadeaux de Noël.
Trépigner devant ma boîte aux lettres et rouspiller après la factrice si elle ne vient pas assez vite.
fountain-pen-447576_640
Je viens de redescendre une vieille boîte oubliée, dans laquelle je range depuis des années des courriers reçus, du temps où l’on prenait encore le temps de s’écrire, sur de doux papier à l’encre indélébile.
Dans la tourmante du temps si pressé, on ne passe que par mail ou par sms ; lances-moi un mp stp, et ce que je ne supporte absolument pas, c’est qu’on me présente ses voeux de bonne année par ce genre de procédé.
Jusqu’à il y a peu, une seule personne de mon entourage proche se donnait la peine de poster à mon attention et celle de ma tribue, une jolie carte de Noël ; parfois je recevais aussi cette belle attention pour mon anniversaire.
Maintenant, entre oubli et dromocarte je grogne, déçue.
J’ai donc descendu ma boîte à souvenirs, j’y ai à nouveau tout rangé par ordre chronologique, en glissant mes yeux de-ci de-là, me rappelant les instants qui avaient provoqué cette correspondance.
Je suis heureuse aujourd’hui de me dire que cette boîte ne va plus trainer dans un coin, à l’oubli.
Elle resurgie dans mon salon, je suis impatiente d’en ouvrir à nouveau le couvercle pour y glisser vos lettres.
stack-letters-447578_640
J’ai choisi un joli carnet aussi, où j’ai pu noter pour ne pas me tromper ; les centres d’intérêts de chacun afin d’être certaine de plaire et de surprendre.
Je vais pouvoir aussi remplir les lignes de mon répertoire, ces pages au fond de nos agendas depuis tellement longtemps sans besoin.
Collectionner les timbres pour ma fille, accrocher ces souvenirs.
Retrouver le temps d’antan, celui où l’on prenait le temps pour de vrai s’écrire, se dire.
Un rituel qui vivait en nous, surtout lorsqu’on partait en vacances, ne jamais oublier les adresses de nos tendres, les enveloppes timbrées déjà préparées parce qu’envie même avant de partir de dire, ce que l’on vit et que le temps fait qu’on se manque.
Et toi, as-tu courbé sous la pression des lettres électroniques ou restes-tu fidèle à l’odeur des beaux papiers ?

Publicités

7 commentaires sur « Correspondance »

    1. Oui et quoi de plus agréable que de recevoir dans sa BAL de simples lignes venues du coeur, marre parfois de la modernité, j’aime retrouver dans ma boîte les vieilles lettres reçues dans le passé 🙂 Biz à toi

      J'aime

      1. Les réseaux ont ça de bon qu’ils nous permettent de partir loin à la rencontre des autres, et après force de temps, de fidélité, si l’on peut aller un peut plus loin, s’écrire, devenir présent dans la BAL, que la touche laisse la place à la plume, que l’écrit devienne plus profond et pourquoi pas un jour peut-être se rencontrer 🙂 Biz à toi et merci de ton passage

        J'aime

  1. Quelle chance d’appartenir à un tel groupe…j’adore écrire… J envoie encore des cartes pour Noël aux « anciens » et j adore en recevoir mais c est de plus en plus rare malheureusement…

    J'aime

    1. C’est le côté excitant de ce groupe justement, c’est de ne pas attendre les grandes dates du calendrier pour poster des cartes postales à ses proches, c’est de pouvoir créer aussi de nouveaux liens, de nouvelles affinités déjà entamées sur les réseaux, à force de temps, de respect et de fidèlité, on s’apperçoit que l’on partage des choses et qu’on aimerait franchir le cap de l’écran, celui de s’écrire et peut-être un jour possible de se rencontrer 🙂 Biz à toi

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s