Pause livresque : Petites Recettes de Bonheur pour les temps difficiles

12107920_10204926880716701_2392461477120579_n
Grâce à Victoria du blog http://www.mangoandsalt.com Je renoue avec des articles livresques sur mon blog.
La lecture a toujours pris une place plusqu’importante dans ma vie, et très jeune.
Petit rat de bibliothèque, je n’oublierais jamais ces longues heures passées dans les bibliothèques de Paris, à l’époque où je vivais dans la capitale, surtout en cette période où j’étudiais l’histoire de l’art en cours du soir au musée du Louvre.
J’ai fréquenté des bibliothéques à thème, basées donc principalement dans ce domaine de l’art et de l’histoire, situées dans des endroits historiques et magiques, habillées de bois chaleureux à l’intérieur, où je me sentais fautive de venir piétiner en chaussures, où j’aurais été soulagées si l’on m’avait demandé de glisser des « patins » pour ne pas abîmer le parquet.
Bref, je lis, je lis, je lis…
L’an dernier je me suis réinscrite dans une médiathèque pour soulager un peu mon budget dévoré par mes achats de livres et soulager un peu mes étagères tellement remplies à la maison.
Je lis mais j’en oubliais de vous en parler, de partager avec vous mes impressions et découvertes, et je m’en excuses 🙂
Victoria vient de mettre en route le mois dernier son club de lecture virtuel, #clublectureMS ,elle nous y a gentillement invité, c’est en toute logique que j’ai craqué et que je me suis jointe au groupe.
Victoria nous offre une petite sélection en livre de poche, que cela reste accessible à tous les budgets, on vient voter à sa demande pour l’aider à délibérer sur le titre à lire pour le mois et hop, on partage sur la page facebook qu’elle a créé à cet effet.
L’avantage d’un club lecture, en plus de partager avec d’autres pationnées, c’est de se tourner vers des genres littéraires vers lesquels nous n’aurions sans doute pas pensé à nous tourner.
Je vous parle donc aujourd’hui de ce premier titre lu pour ce club lecture.
Un genre déjà apprivoisé avec Rose de Tatiana de Rosnay et que j’avais adoré (je pense le relire d’ailleurs et j’en profiterais pour vous en reparler).

Petites Recettes de Bonheur pour les temps difficiles est le premier roman de Suzanne Hayes et Loretta Nyhan et lorsqu’on sait qu’elles ont co-écrit cet ouvrage sans jamais se rencontrer, on ressent encore plus toute l’intensité du sujet : aux Etats-Unis dans les années 1940, deux femmes souffrant de l’absence de leurs maris et fils parti au front, habitant à des centaines de kilomètres l’une de l’autre, vont s’écrire des lettres remplies de tendresse, d’angoisse, d’attente, de manque, de questionnement, d’histoires de voisinages et de recettes de cuisine pour se tenir compagnie.
Elles vont échanger sur leur vie, abandonnées de ceux qu’elles aiment.
Elles vont s’avouer leurs faiblesses, leurs peurs, leurs espérances.
Elles vont se soutenir, s’entraider.
Un roman épistolaire, un style que j’affectionne beaucoup. Riche d’humanité, de fraîcheur et de vérité.
Un nouveau regard sur la seconde guerre mondiale.
J’ai appris du vécu de ces femmes à l’époque, les préoccupations de cette époque, des sujets éclairés sur des sujets de cette période, comme l’éducation, l’actualité…
J’ai appris sur la place de la femme en ces temps difficiles.
Une belle histoire d’amitié, de celles qui remportent toutes les batailles et qui vous remettent à votre place, celle de femme même aujourd’hui.
Une lecture que j’ai profondemment appréciée et qui prend une place de choix dans ma petite bibliothèque.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s