Mission Volée de Piafs (4)

hedgehog baby via tumblr_lbcjq5Qdw71qa9u6ko1_500
Une nouvelle journée passée auprès de nos pensionnaires au refuge pour la sauvegarde de la faune sauvage où je suis bénévole depuis quelques semaines, aux côtés d’une équipe formidable de passionnés et des membres des Sea Shepherd.
Cette fois-ci je n’y suis pas allée seule, j’ai emmené mon Panda.
Comme moi, il a cette passion pour la nature, la faune et la flore.
On essaie de s’investir là où on peut, il ne suffit pas d’avoir l’idée et de faire n’importe quoi, le bénévolat demande un engagement, une responsabilité.
Il fait être conscient de là où on met les pieds, de ce qui nous attend, de ce qu’on peut nous demander, de ce qu’on peut offrir.
En cette journée, on s’est mis en équipe pour entreprendre un grand nettoyage d’automne.
Dehors les volières et parcs.
A l’intérieur, près de l’infirmerie, on trouve des chalets (comme ceux que l’on met dans nos jardins) où sont installés au calme et au chaud les malades et blessés.
Cela veut dire qu’il faut leur prodiguer en plus des soins et du nourrissages, de l’entretien, il faut veiller à l’hygiène et à leur confort.
On a démonté, vidé, frotté, gratté, nettoyé, remis en état.
Et j’ai passé une grande partie de mon temps dans le chalet à jeunes hérissons.
Vingt deux boules de poils, attendrissantes, qui ne cherchaient même pas à se défendre, bien au contraire, elles s’amusaient à nous têter les doigts.
Des jeunes d’un mois et d’autres un peu plus vieux, placés ici pour reprendre des forces.
On doit les peser tous les jours pour vérifier qu’ils récupèrent bien et dès qu’ils auront un poids convenables, ils iront dans les parcs dehors avant d’être super costauds pour être relachés dans la forêt qui entoure le refuge.
J’étais très maladroite au début en voulant les attraper : peur de leur faire mal, peur de me piquer aussi 🙂
Finalement, une fois qu’on t’as montré la manoeuvre, c’est simple et tu fond d’attendrissement lorsque tu les vois sortir leur petite tête pour t’observer l’air de dire « qu’est-ce que tu me veux ? »
Attrapés précieusement dans mes mains, hop sur la balance, je note le poids sur la fiche suivie santé de l’animal pour vérifier qu’il prend du poid.
Je le place dans un carton, en vérifiant bien la marque repère qu’il lui est attribué pour ne pas mélanger tout le monde.
Je nettoie toutes les cages, je remet des copaux de bois propres, une grosse boule de foin, un abri, des gamelles propres sur un plateau avec croquettes et eau et pour les touts petits une lampe chauffante.
Vingt deux petites boules de poils que j’ai eu plaisir à servir aujourd’hui même si le coeur a été bien triste en retrouvant un des leurs décédé, on aime pas, on ne s’habitue pas, on a le coeur gros, les larmes aux yeux, on donne tant d’efforts pour qu’ils aillent mieux.
Chaque jour passé au refuge m’enrichi de savoir et de connaissance, j’apprend chaque jour passé là-bas encore plus sur cette faune qui nous entoure et je l’aime encore plus que je ne l’aimais déjà, je l’observe encore plus intensément, je suis attentive à tout pour que rien ne vienne les mettre en danger.
Rendez-vous pris dimanche prochain pour une nouvelle mission.
Mon Panda a adoré, il est revenu dans le même état que moi, rempli d’émotions et d’envie d’y retourner.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s