Des recettes en héritage

20150721_171855
Qui n’a pas gardé en mémoire la saveur exquise du gâteau au chocolat de sa maman? Les divines effluves du gratin dauphinois de sa mamie?
A l’heure où fleurissent blogs, émissions de télé et livres culinaires, où le « do it yourself » est érigé comme un style de vie, la transmission entre proches a-t-elle toujours une raison d’être ? La transmission entre mère-fille garde t-elle encore toute son importance ?
Chez nous, cela fonctionne de cette manière : j’apprend encore beaucoup de ma tite Maman de coeur, même si elle n’est pas végétarienne comme moi, je peux de ses conseils mieux cuisiner et toute manière j’ai à faire la popotte pour deux fléxitariens à la maison 🙂
Notre cuisine est ouverte, c’est d’ailleurs la pièce à vivre dans notre petite longère, ancienne étable de 1870 ; on pénètre dans la maison par cette pièce donc on ne risque pas de me louper, j’y suis très souvent, et il y a toujours quelqu’un avec moi, le plus souvent ma fille de 12ans Blandine qui rêve de devenir une grande pâtissière, de temps en temps l’ado et pour des recettes bien particulières, c’est le Panda qui s’y colle (par exemple nous avons coutume chaque année de confectionner la bûche de Noël tous les deux et pour les lasagnes, ses belles origines italiennes font des miracles)
J’ai ma vieille caisse à kiwi, recyclée en étagère qui accueille mes quelques livres de cuisine, beaucoup sur la cuisine végé, certains auxquels je tiens parce que reçus en cadeaux, il y a aussi mes deux livres écrit de ma plume et de mes idées, l’un où je note mes trouvailles ou inspirations végé et l’autre pour la cuisine de tout le monde.
La cuisine c’est une question d’amour et de partage.
Mais dans notre société ultramoderne, où les sources d’information et d’inspiration sont multiples, transmet-on toujours un savoir-faire culinaire à nos enfants ? Moi j’y tiens, parce que cuisiner avec eux est un moment de plus passer ensemble, détendus, entre mélange de saveurs, d’envies et de bataille à celle qui lèchera le plat 🙂
Tout jeune il est bon de montrer à nos enfants ce que nous mijotons derrière les fourneaux, ils apprennent par impégnation et en participant ils apprendront à partager ces moments avec leurs futurs enfants.
Et puis il y a les recettes symbolliques de la famille, comme je disais plus haut, la fameuse bûche de Noël que je prépare chaque année avec le Panda, c’est notre rendez-vous à deux, on fouine ensemble en amont les livres de recettes pour dénicher une idée, pour avoir une bûche chaque année différente et faire plaisir à nos enfants.
La transmission culinaire nous rapproche de nos racines, les vieilles recettes encrées dans la famille depuis des générations, parfois elles rappellent à des instants de famille bien particuliers, des fêtes, des vacances avec les barbecues…
Il est important de transmettre nos propres recettes de famille mais il est important aussi de passer du temps avec nos enfants en cuisine pour qu’ils sachent se débrouiller à leur tour plus grand ; chez nous, que ce soit moi ou le Panda, on a tous les deux des tours de mains à apprendre à nos filles 🙂
Le partage des recettes passe aussi par l’apprentissage de l’équilibre alimentaire, la dégustation de nouvelles saveurs.
Je trouve cela valorisant pour moi d’apprendre à mes filles, valorisant pour elles aussi de réussir à dire en servant à table « c’est moi qui l’ai fait avec maman », et il n’y a pas d’âge pour cela, petite je préparais les doses et leur demandais de faire « le puit » au milieu de la farine pour y casser les eux, plus grande, même à 21ans j’ai encore de quoi leur apprendre et chaque moment est unique et tellement agréable.
Il y a de ces moments de partage à deux ou alors tous en famille, réunis autour de la table, chacun sa corvée d’épluchage et hop, la potion prend dans le chaudron, et la touche secrète de nos recettes, c’est l’amour que nous y mettons, tellement impatient de nous offrir de bons petits plats.
Alors oui les techniques modernes ont ça de bon que l’on peut picorer des idées pour s’inspirer encore plus et s’aventurer vers de nouveaux goûts ou mélanges jamais testés.
Une nouvelle forme de lien social, pour encore plus partager et découvrir, mais il ne faut absoluement pas oublier le partage principal, celui que l’on vit en famille 🙂
Et toi, partages-tu ce genre de moments avec tes enfants ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s