Quand Juin touche à sa fin on voit très loin

f9006214470ac650a1ef59945872ab75
Juin qui touche à sa fin, on va fêter la fête des Pères, on va swinguer aux notes de la fête de la Musique, c’est l’heure de la sortie scolaire de fin d’année, les dossiers d’orientation ont été remplis, les nouvelles inscriptions sont faites, on oublie d’ouvrir son cartable pour les derniers devoirs, on part en sandales à l’école, on rentre pour le goûter dans le jardin, on a des projets plein la tête pour les vacances, on a peut-être déjà la liste des fournitures scolaires pour la rentrée prochaine, on vide les tiroirs de son bureau pour faire de la place et on se promet d’encore mieux étudier…
Une année de CM2 qui se termine pour ma Blandine.
La dernière de mes filles qui doit fournir encore plus de travail que les autres, elle souffre de disfonctionnement des apprentissages, elle a du retard et elle vient d’être admise en 6ème segpa pour septembre prochain.
Des années d’école primaire bien laborieuses, un redoublement en CP, des tonnes de rendez-vous avec les spécialistes, des suivis, des bilans…
Et pour finir cette année en beauté, avec les encouragements de sa maîtresse, de lui dire que le printemps lui a bien réussi, qu’elle a explosé comme les bourgeons sur les arbres en progrès.
Elle a même à plusieurs reprises pris la parole en classe pour expliquer à ses camarades le fonctionnement des fractions !
Elle part donc en 6ème avec un niveau supérieur à celui qui était demandé pour être admis, elle part donc avec un confort mais il ne faut pas qu’elle se repose là desssus, il faudra qu’elle entretienne un peu ça pendant les grandes vacances, sans se mettre la pression, juste une peu, pour ne pas perdre le fil, parce que son cerveau fonctionne de cette façon, par petits jets d’informations mais sans cesser d’être sollicité juste un peu.
Elle a hate, elle est déterminée et pourvu que cela dure. Il faut encore qu’elle consolide bien des choses et si elle voulait se préter au jeu de combler quelques petites choses pendant ces deux mois à venir, cela lui en serait qu’encore plus bénéfique pour la rentrée.
Ces années ont été dures pour elle, pour toute la famille. Elle a un caractère en plus bien trempé, très autoritaire et suceptible, ce n’est pas simple de vivre avec elle au quotidien, l’adolescence s’en mêle, et il y a encore sa grande soeur de 14ans qui a besoin de temps aussi, elle souffre de la place envahissante que prend Blandine et il m’est souvent bien difficile de bien doser entre les deux.
Je suis fière de ses efforts tout de même, cela m’a demandé énormément de temps passé à me crêper le chignon avec elle pour persévérer, les mêmes exercices sans cesse refaits, les leçons jamais apprises, les fiches mémo que je lui fait, des repères…
De la fatigue j’en ai eu des tonnes encore cette année et je vois cette rentrée au collège comme une nouvelle étape, une nouvelle opportunité pour elle d’apprendre encore différemment.
Elle a visité son collège lors de la porte ouverte, nous avons visité sa future classe, elle n’en bougera pas, ce sont ses quatres professeurs qui viendront à elle à chaque changement de matière ; les classes sont regroupés mais jsute en face des autres 6ème et ils partageront biensur la même cour de récréation et le même self le midi.
Elle grandit, elle change à vue d’oeil, même si rien n’est encore évident pour elle dans la compréhension des choses à apprendre, il y a du mieux et de l’évolution, une ouverture qui se profile.
Aors je suis fière de ma fille, et je me fiche si l’on fait la grimace parce qu’on ne comprend pas toujours ce qu’elle dit, le vocabulaire, la conjugaison…le français est un grand charabia pour elle mais on prend le temps de la reprendre, de l’accompagner et on va y arriver.
Il lui faut beaucoup de temps pour chercher combien font 5+3 mais elle est très manuelle, elle a une énorme ouverture d’esprit, elle sait faire plein de choses de ses dix doigts, elle est passionnée par la vie, bienveillante envers tout ce qui vit autours d’elle, elle a une passion, l’équitation, et celle de devenir pâtissière lorsqu’elle sera grande.
Alors notre rôle de parents est d’être à ses côtés, de l’épauler, de prendre sur nous et on se reposera plus tard lorsque la vie se dessinera pour elle et que l’avenir sera plus facile.
Maintenant vient le temps des vacances, enfin cela approche vite dans quelques jours.
Je suis heureuse parce que je viens d’avoir mon affectation pour la rentrée prochaine moi aussi ; je viens d’obtenir un poste d’Aide de Vie Scolaire ce qui signifie que je serais présente à la maison chaque fin d’après-midi, les mercredi et les vacances scolaires aussi donc je vais pouvoir accorder du temps à mes filles.
Mais comme je disais, arrive le temps des grandes vacances et je compte déjà avant tout profiter de la vie avec elles 🙂

Publicités

6 commentaires sur « Quand Juin touche à sa fin on voit très loin »

  1. un petit mot je viens de découvrir votre joli blog ne jamais baisser les bras il y a 30 ans grave accident de voiture et notre puce de 4 ans devient une poupée de chiffon du coma beaucoup de coma et l’espoir…
    beaucoup de négation autour de nous rien de positif sauf nous mon mari ma puce et moi on s’est battu beaucoup aujourd’hui c’est une jeune femme magnifique qui a créé sa propre famille obtenu des « petits  » diplômes mais avec une volonté d’acier bien sûr son frère aîné s’est senti délaisser alors on a essayé d’être là aussi pour lui un peu partout de donner mais c’est un métier très dure parents mais avec de l’amour on y arrive n’écouter que soit même et non les autres bravo et beaucoup de repos cet été avec plein de joies de rires et de complicité

    J'aime

    1. Merci à vous pour ce témoignage si touchant, la vie nous joue parfois de vilaines entourloupes. Je ne peux qu’admirer votre courage et recevoir vos paroles comme des encouragements 🙂

      J'aime

  2. Bravo à Blandine qui nous est présentée, jeune fille en devenir, elle a sa personnalité à elle, sa façon à elle sûrement d’aborder les apprentissages, elle n’entre pas peut-être à 100% dans le moule mais d’après ce que vous dites elle y arrivera, elle arrivera à vivre sa vie à elle, à son rythme, et comme tout le monde en fait elle fera ce chemin pas toujours facile de « se trouver », trouver sa place, trouver ce pour quoi on est fait et où on est le mieux, courage à vous et surtout bonne et belle route à toute votre famille 😉

    J'aime

    1. Merci pour vos gentils encouragements, pour tous il y a une route, il suffit de s’en donner la peine, parfois ça prend un peu plus de temps ou s’est un peu plus compliqué mais il faut être patient, le courage paye 🙂 Biz à vous

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s