Je suis végé et je me sent bien

45523bea825172da32d63c05f7d0c6e2
Je te rassure, je mange toujours autant, voir plus, et surtout plus varié, plus équilibré.
J’ai découvert de nouvelles saveurs, de nouvelles associations alimentaires, de nouvelles façon de cuisiner, de nouvelles recettes.
Un nouveau plaisir à faire mes courses, un nouveau plaisir à partager, le reste de ma tribu n’est pas entièrement végétarien et pourtant ils se prêtent facilement au jeu de vouloir goûter ce que je mange, et peu à peu dans notre semaine, les menus végé prennent la place des menus traditionnels.
Lorsqu’on s’apperçoit que mon assiette est différente de celle de tant d’autres, on me dit « mais tu ne te sert pas de viande ? » et je répond « non merci je suis végétarienne ».
Alors là la stupeur se lis sur le visage de mon interlocuteur « ah bon mais tu manges quoi alors ? Tu dois avoir vachement de carences !? »
J’ai débuté ma transition alimentaire en faisant mes courses dans les magasins bio, voir les rayons spécialisés des supermarchés qui s’étoffent peu à peu de nouvelles alternatives.
Partisante du zéro déchet, j’aime en plus y faire mes courses en vrac, et il en ressort un gain d’économie, je ne prend que ce dont j’ai besoin, le grammage juste de mes besoins, rien ne se perd, rien ne dort au fond de mes placards.
Je me suis vite trouvée à cour d’idée, le choix est limité dans les rayons, beaucoup de bio finalement si peu d’alternatives à une alimentation végétarienne ou végétalienne.
Je suis contente de constater par contre que l’offre augmente en ce qui concerne le « sans gluten » tant de gens y sont allergiques, mais il y a encore beaucoup à faire, ce n’est pas forcément accessible en choix ni en prix.
D’ailleurs, la question prix m’a vite dirigé à faire mes propres recettes.
J’ai appris à cuisiner moi-même mes plats végétariens, je me suis beaucoup inspiré de mon amie Wendy Davies qui a ouvert il y a deux ans son école de cuisine végétarienne dans notre petit village (on la retrouve souvent invitée dans une émission culinaire sur TébéSud).
Je puise mon inspiration sur de très bons blog de filles super sympa et végé.
Je fouine dans les livres de recettes.
Je teste, je goutte, parfois beurk, et très souvent hum!!!
J’ai testé le simili carné, en me disant que cela serait moins dur pour moi de sauter le pas du zéro viande dans mon assiette, mais ça ne marche pas spychologiquement sur moi cela donne l’effet de manger un truc synthétique.
Je préfère me servir un bon seitan grillé, tellement simple et rapide lorsque je leur cuisine leur steack/frites.
Je suis végétarienne, cette transition je l’ai attaqué en mars 2014.
Je ne suis pas spécialement accro du bio, je me tourne en premier vers l’offre de mes producteurs locaux, j’ai la change de vivre en Bretagne et notre région nous offre un grand choix de bonnes choses, je préfère que cela soit frais que venu de je ne sais où aillant subit une chaine de transport phénoménale.
Depuis un an végétarienne, très suivie par le reste de ma tribue comme je te disais, j’avais envie de faire un petit bilan des nouvelles habitudes alimentaires, histoire de faire le point avec moi-même, constater ce qu’il me reste à corriger ou à améliorer, et peut-être te livrer une piste si tu souhaite t’orienter vers une alimentation sans produit animal.
* Je consomme encore des oeufs, ceux de mes poules, souvent en oeuf dur dans mes salades, ou simplement pour mes pâtisseries, j’adore les omelettes et les oeufs brouillés, les oeufs pochés font un superbe effet sur les salade aussi et à la coque avec des mouillettes pour me rappeler lorsque j’étais petite
* J’ai remplacé le lait de vache par des laits végétaux et pour le moment mon préféré est le lait d’amande, pour mes smoothies quotidiens, pour toutes mes recettes aussi, les pâtisserie
* J’ai remplacé les yaourts par des yaourts au soja ou des crèmes dessert au soja
* J’ai remplacé la crème fraîche par de la crème soja ou amande, tout dépend de la préparation et toute la tribue approuve et ne voit pas la différence
* J’ai remplacé le beurre par du beurre végétal Fruit d’Or que j’utilise aussi dans mes pâtisseries
* Je mange plus de céréales : quinoa, riz et pâtes complètes, petit épautre…
* je mange plus d’oléagineux : noix de cajou, noix, noisettes, amandes…
* Je mange plus de légumineuses : lentils, pois chiche, pois cassés…
* je mange plus de légumes verts, de courges, de choux, de légumes oubliés
* Je consomme chaque midi un smoothie vert avec des graines de chia ou de lin
* Je mange beaucoup de fruits au moment de mon petit déjeuner
* J’utilise beaucoup plus d’épices, je saupoudre tous mes plats de son d’avoine ou de graine de sésame
* J’ai remplacé le sel par du gomacio
* Je me fait plaisir avec des hamburgers végétariens tout aussi bons que les tiens
* Je fais des rillettes végétales
10168232_10203234504128344_3152331700389443746_n

Je cuisine beaucoup, il n’y a pratiquement plus jamais de paquets de biscuits industriels dans nos placards, je fais le plus souvent possible notre pain et nos brioches.
J’ai testé le faux fromage mais là non plus pas grand succès, donc oui il y a encore du fromage à notre table, surtout pour la tribue et moi je m’efforce de ne plus craquer.
Je cuisine mes propres steacks végétaux : à base de pois chiche ou de lentils ou de haricots rouges, avec des épices et des petits légumes comme la carotte ou la courgette dans la préparation.
11081471_10203738654531789_7469783907147248566_n

J’ai passé avec succès l’été dernier la période bbq, pour eux restaient leurs plaisirs habituels et de mon côté j’ai testé et approuvé les brochettes de tofu fumé, champignons, maïs grillé…
J’agrémente différemment nos apéritifs, de moins en moins de propositions industrielles pour laisser place aux tartinades maison,aux pois chiches et autres noix grillées maison, aux pains farcis, aux crudités avec de bonnes sauces.
42b6db490054186da46810fa10bc5eab
d25acec2f529185a856b9434801d576a
Une aventure qui se déroule sans encombre pour moi et la tribue est rudement sympa, ils ont accepté mon choix, ils se prêtent à la dégustation et me réclament même souvent certaines recettes.
Pour le menu du nouvel an par exemple, nous avions voté tous ensemble pour un menu entièrement végétarien, ils ont été surpris, rasasiés et trop happy !
Il me reste encore certaines habitudes à corriger, je ne me brusque pas, c’est un plaisir de découverte.
Je me sent plus en paix avec moi-même, avec la nature et l’environnement.
J’ai l’impression de mieux respecter les ressources qui s’offrent à moi.
J’en ressent des bienfaits au niveau de ma santé : je ne suis plus ballonnée après mes repas, je n’ai plus de soucis de digestions, j’ai repris le sport certe depuis la même période l’an dernier, mais je me suis aussi affinée et j’ai perdu du poids alors là c’est le cadeau bonux.
Une transition alimentaire que j’assume. J’explique si l’on me pose des questions mais je ne cherche pas à dire que j’ai fait le meilleur choix, si l’on respecte ma façon de voir les choses je suis en total respect avec les autres.
Biensur il n’est pas facile en dehors de prendre un repas, dans les restaurants ou la restauration rapide, en tout cas ici en Bretagne cela est presque impossible.
Le seul moment difficile à vivre c’est lorsque je me trouve face à des personnes qui ne veulent pas comprendre et qui veulent me démontrer que manger de la viande ou du poisson c’est une évidence.

Pas facile d’expliquer en famille ou de dire non merci lorsqu’on me sert de la viande, surtout chez les anciens, parmis mes proches certains ont connu la guerre et les privations lorsqu’ils étaient petits, les difficultés de leurs parents pour leur donné ce dont ils avaient besoin, alors pas facile quand mamie me dit « bientôt je t’apprendrais à faire un pâté de tête, tu verras c’est trop bon, dans le cochon rien ne se perd » beurk… pour eux, ils ne voient pas la torture des animaux dans les abattoirs et toute cette surproduction et cette inombrable offre dans les supermarché sans parler du gachis, pour eux ils ne voient que le fait de pouvoir manger à leur faim, ils ne gaspient pas pour autant et ne se goinfrent pas , mais ils mangent à leur faim, donc pas facile de leur dire que moi je ne veux ni viande ni poisson.

On pointe du doigt la faim dans le monde et pourtant on gaspille tellement d’animaux qu’on massacre sans respect pour nos propres besoins, et si nous cherchions plutôt à agrémenter notre assiette de ce que la terre nous offre, toutes ces richesses seraient mieux répartie entre tous. Je reste certaine que nous sommes de plus en plus nombreux à prende conscience qu’il faut travailler en ce sens, je suis soulagée de constater que certains producteurs s’efforcent à trouver « la solution » la plus respectueuse pour leur élevage, comme ces appiculteurs qui prélèvent le miel dans les ruches sans enfumage, les volailles et autres amis à pattes qui vivent en liberté…Pour moi c’est le moins pire que ce que je peux voir mais je ne peux fermer les yeux sur les mauvaises pratiques justifiées que pour le profit.

Je suis végé et je le vis bien, c’est un choix que j’assume, pour ma santé, par conviction, pour les miens qui partagent l’aventure, pour la nature et pour le futur.

Publicités

4 commentaires sur « Je suis végé et je me sent bien »

  1. Ton article est très intéressant !
    Ce mois ci cela fait un an également que je suis devenue végétarienne et ça n’a pas été facile tous les jours, mon chéri est également omnivore mais mange plus généralement ce que je lui fais 🙂
    Certaines personnes ont eu des difficultés à s’adapter mais le fait, comme toi, d’être bienveillante et ne jamais chercher à dire que c’est mieux d’être vg à permis que tout passe plus facilement et les efforts de certains proches sont vraiment stupéfiants !
    Pour les sorties on a nos petites adresses avec mon chéri où je suis sûre de trouver un bon plat végé et si on va avec des gens dans un restaurant inconnu sans option je n’hésite plus à demander (en prenant un peu ma patience avec moi, car souvent on me propose une option poisson ou charcuterie !). D’ailleurs je ne sais pas d’où tu es en Bretagne mais à Vannes et environs il y a énormément de restaurants qui proposent de délicieux plats végé !!

    J'aime

    1. Je suis toujours ravie d’entendre des témoignages aussi comme le tien, j’aime lorsqu’on peut me dire que la transition fonctionne bien et encore plus en famille, il est toujours possible de mixer même si tous les membres de la tribue n’adhèrent pas entièrement le plus important est le respect mutuel des choix de chacun. Je vis près de Pontivy, et je viens de découvrir justement hier en vadrouille sur Rennes quelques petites adresses bien sympatiques où manger végé et je compte mener l’enquête sur Lorient et Vannes aussi, n’hésites pas un jour de me donner tes endroits préférés sur Vannes ça serait un plaisir pour moi d’aller tester 🙂 Biz

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s