Mes éco gestes

484bda85bfc23ce5354080ee10fc9b45
Pour moi, pour mes proches et pour ma planête, il m’est toujours tenu à coeur de chercher à vivre avec les bons gestes. Pas si évidents dans une société de consommation, malgré les bonnes paroles qu’on nous enseigne dans les médias, les bonnes leçons souvent données par notre gouvernement, les bonnes résolutions sont pourtant loin d’eux.
A chacun de se plaire à adopter les bons gestes, personne n’est parfait, et on ne peut pas réussir sur tous les fronts, il faudrait revoir la « copie » depuis le début et seul contre tous on ne peut y réussir.
Mais ne rien faire n’est pas non plus le bon choix.
A chacun donc de se plaire à faire pas à pas, au fur et à mesure, les bonnes actions, d’avoir les bonnes réflexions, chercher, se documenter, se renseigner, enquêter, observer, écouter…
A chacun d’entreprendre selon ses possibilités les gestes qui ne nuisent pas à notre santé et à la protection de notre jolie planête.
C’est pour cette raison que je me suis rapprochée de deux filles super sympa, pas bêtes du tout, très ingénieuses je dirais même.
http://uneviesansgachis.blogspot.fr
http://echosverts.com
Tu peux les rencontrer sur leurs blogs respectifs, qui fourmillent de bonnes infos et de bons tuyaux.
Je me suis aussi inscrite à ce défi :
1
Envie de mieux faire encore et dans ma cuisine justement, cela faisait un moment que me trottait dans la tête l’idée de revoir ma façon de faire.
J’ai déjà de bons réflexes, cela m’est en plus agréable de voir qu’entre conjoint et enfants il y a du mimétisme, ça me rassure et j’espère que l’exemple que je peux montrer sera adopter pour leur vie futur et que mes filles transmettront ces bons gestes à leurs enfants à leur tour.
La première étape du défi est donc de réduire nos déchets dans la cuisine.
Depuis quelques années, les communes ont fait des efforts pour nous offrir compost et poulailler.
Triste pour moi de constater qu’ici en campagne, le tri n’est vraiment pas au point, rien n’est fait pour que tous mes voisins, et même moi, fassions les choses correctement.
Avant nous vivions en petite ville, et à chaque habitant avait à sa disposition des poubelles de différentes couleurs, et leur collecte se faisait à des jours bien définis.
Ici rien n’est fait en campagne, il faut automatiquement avoir un véhicule et très souvent faire un détours sur notre chemin pour atteindre les bacs de recyclage ; lorsqu’on voit que notre petit village est essentiellement habité de personnes plutôt âgées et qui se déplacent très peu, on comprend pourquoi la plupart ont gardé cette fichue mauvaise habitude pourtant interdite depuis novembre 2011 de tout brûler au fond de leur jardin.
Bref, en ce qui me concerne, pour éviter au mieux les déchets en cuisine, déjà je fais mes courses le plus possible en vrac :
* une partie de mes courses est faite en supermarché, pas besoin par exemple d’emballer un concombre ou un melon, je le pèse et je colle l’étiquette directement dessus
* une partie de mes courses est faite au biocoop qui propose beaucoup d’aliment en vrac, j’utilise leurs sacs en papiers et je les ramène la fois suivante pour les réutiliser jusqu’à ce que cela ne soit plus possible.
* chaque lundi je fait une partie de mes courses Au Verger, un endroit comme son nom l’indique qui produit et vend pommes et poires, mais aussi qui rassemble tous les producteurs du coin, fruits et légumes, produits laitiers, viande et charcuterie…là aussi s’il n’y a pas besoin de sac je prend à l’unité et pour le reste ils donnent des sachets plastiques, donc même s’ils sont biodégradables, ce n’est pas le mieux mais pour éviter le pire là aussi je les ramène la fois suivante pour les réutiliser.
Je vais mener mon enquête pour savoir s’il serait accepté le fait que j’utilise mes propres emballages, genre j’aimerais coudre dans des tissus de récup des petits sacs que je pourrais ainsi laver et réutiliser à n’en plus finir.
J’attaque donc ce défi, en prenant le temps de jeter un oeil sur ce qui se passe dans ma cuisine et sur ma façon d’agir, je vais améliorer donc pour débuter ma façon de faire mes courses, et tacher de réduire encore mon mauvais impact sur l’environnement en réduisant encore plus mes déchets et donc mes contenants jetables.
Encore bien du chemin il me reste à parcourir pour réaliser au plus près du zéro mon rejet de déchets en cuisine et je compte bien justement sur mes deux copines pour me montrer le chemin et toutes celles et ceux qui ont rejoint leur page facebook qui nous permet d’échanger, de partager et de se motiver.
Et toi de ton côté, tu t’y prends comment lorsque tu fais tes courses ?

* source photo : pinterest

Publicités

8 commentaires sur « Mes éco gestes »

  1. Moi je prends les légumes chez le producteur, les céréales en vrac au magasin bio, beaucoup de fait maison mais pour le reste supermarché, pas trop le choix… N’hésites pas à faire un tour sur mon blog, je parle aussi d’écologie 😉
    Bise

    J'aime

    1. Merci d’être venue jusqu’à moi, très joli blog chez toi et superbes photos. Y a pas de petits gestes, tout ce qu’on peut s’efforcer de faire de mieux est déjà mieux que rien, à la maison aussi c’est home made un max surtout végé je dois faire mes ptits plats et faire la popotte pour le reste de la tribue, et sans oublier les bons gâteaux 🙂 Biz

      J'aime

  2. Demat ;D
    Je découvre ton blog via ta participation aux éco-défi.
    Bien qu’originaire de Bretagne ,je me suis expatriée en région parisienne pour mes études il a quelques années. J’habite maintenant en région centre (on se rapproche doucement du pays)
    Je vais tenter moi aussi de réduire mes déchets en cuisine ce mois ci. Je tâtonne encore au niveau des courses. Une fois par semaine à l’hyper, un peu de marché aussi, du fait maison de plus en plus, je teste les magasins bio autour de chez moi. Je cherche une routine à mettre en place.
    Bon courage pour cet éco défi.

    J'aime

    1. Tatonner c’est chercher, s’interroger donc c’est bien 🙂 J’espère que tu as de temps en temps la chance de revenir en Bretagne moi qui ai vécu à Paris je ne ferais pas le chemin inverse et ici dans ma campagne plus facile je trouve malgré certains inconvénients de vivre plus proche de ma planête, biz

      J'aime

  3. Hello!
    J’ai appliqué le minimalisme dans mes courses et ça nous réussi assez bien! Je précise que je fais les courses pour deux personnes.
    Chaque semaine, je prévois sept dîners afin de faire une liste de courses précise qui ne laisse pas de place au gâchis ou à la tentation 😉 de préférence, j’essaie d’associer les recettes de façon à avoir des aliments en commun. Je prévois des proportions généreuses, de façon à manger les restes le lendemain midi accompagnés de crudités de saison.
    Je fais presque toutes mes courses à la biocoop. Il y a un grand rayon de vrac et beaucoup de produits adaptés à notre alimentation sans lactose et de plus en plus VG. J’apporte mes pochons en tissus pour les produits en vrac et les fruits&légumes (toujours des commentaires positifs de la part des employés et des autres clients, ça encourage!). Pour le reste des produits (laitages soja, etc), je prends des produits dont les emballages sont recyclables (c’est souvent noté dans quel bac recyclé l’emballage sur les produits bio) et je refuse les produits qui sortent de l’Europe (sauf café…).
    Pour les fruits&légumes, le fromage (quelques picodons de brebis, seuls laitages dans le frigo mais il faut savoir vivre 😉), et le peu de viande que l’on mange (1 fois par semaine) on va au marché le samedi matin avec notre panier, nos pochons tissus et deux tuppers pour viande et fromage. On a la chance d’habiter une région où l’agriculture bio est dominante alors si on peut concilier bio et local + contact producteur, c’est du bonheur.
    Au final, mes courses me prennent deux fois 1/2 heure, ça ne prend plus la tête à chercher dans les allés où se trouve tel produit, (presque) zéro achat d’impulsion et plus de produits gâchés au fond du frigo car oubliés…Et mon Homme ne s’échappe plus au moment de faire les courses!
    Désolée pour la paver, j’ai essayé d’être précisé… Bonne route vers le zéro déchet!

    J'aime

  4. Pas de soucis pour le pavé, je trouve ça sympa et tu remarqueras très vite que je suis une inconditionnelle pipelette aussi 🙂 j’espère comme toi être bien reçue par les commerçants chez lesquels je pourrais installer cette habitude d’emmener mes pochons à provision, je vous raconterais comment j’avance dans tout ça, biz

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s